Je fais un des rares métiers ou un homme peut demander à une femme, le plus naturellement du monde, "viens me tenir la queue s'il te plait".

Et ce, même devant son conjoint ! Sans risquer de se prendre un coup dans les parties molles...

 

Récemment, deux hommes me l'ont demandé.

 

Le premier, (mon patron était à côté) a ajouté : "tu comprends mon loulou, je préfère que ça soie la Vachère, elle est plus douce que toi" (ils se connaissent depuis très longtemps, et la phrase avait été tournée de façon à être tendancieuse).

Il a conclu, après avoir fait ce qu'il avait à faire "elle est quand même meilleure que toi niveau reproduction et accouplement !"

 

Le deuxième m'a fait sa demande très simplement, tout en discutant.

J'ai plaisanté, le patron était là aussi, en lui disant que décidément, j'avais plus de succès que lui auprès des hommes de l'art !

 

Il s'agissait bien évidemment de l'inséminateur et du vétérinaire.

Le premier pour deux vaches (une repérée par moi, l'autre par le patron, et la "mienne" était "meilleure", niveau temps, ovulation, etc... que celle du patron. C'est pour ça qu'il a dit qu'il valait mieux se fier à moi pour les accouplements) à inséminer et une à fouiller.

 

Le véto parce qu'on avait eu un avortement (probablement dû au virus de Schmallenberg), et qu'elle ne s'était pas délivrée : il avait donc sa chasuble, quatre gants de fouille (non, il n'a pas quatre bras, même si je suis sûre que ça l'arrangerait. Juste qu'il en met deux l'un sur l'autre à chaque main), et les deux bras dans la vulve de la vache jusqu'à l'épaule.

 

C'est gras, basique, lourdingue, mais ça fait du bien de rigoler comme ça de temps en temps. On en chie suffisamment avec ces bestioles qui ne vont jamais comme il faudrait, si en plus fallait pas plaisanter !

Remarquez, en mécanique aussi y'a moyen de sortir des cochoncetés courantes !