Novembre/décembre 2010, pour aller bosser... 

Photos-0717     Avec 4 pneus, sur une route comme ça, ça passe à 70-80 sans aucun souci ni danger... Quand on sait conduire...Photos-0720

 

Des chaînes ? Pour quoi faire franchement ? 

Photos-0721Photos-0722

 

La route avait pas été déneigée sur les cinq derniers kilomètres, et le camion nétait pas passé :

Photos-0723

 

 

 

 

 

Ce n'est pas forcément très très clair quand j'écris, mais je n'aime pas les gens. Pas du tout. 

Et les touristes, c'est pire. Je les exècre, les méprise, les hais, si je pouvais les découper en petits morceaux en les faisant souffrir longtemps, je crois que je le ferais.

 

Tous ces blaireaux, là, ces espèces de beaufs qui viennent "au ski", nous pourrir les routes, qui se la pètent alors qu'ils sont pas fichus de conduire sur trois flocons de neige...

 

Dès le début des saisons, en même temps que les pneus neiges, j'enfile ma colère. 

C'est comme une armure d'énergie, qui me file une patate d'enfer, et me rend intouchable. 

 

Je ne suis déjà pas très polie avec les gens qui me gonflent, mais dans ces périodes, je suis capable de les cogner.

 

Ils ne respectent rien, ni personne. 

Mon secteur englobe malheureusement trois "domaines" de ski, je me tape donc tous ces abrutis pendant l'hiver.

 

La ferme que j'ai gardée lundi et mardi est à 100m du pied des remonte-pentes ! J'ai eu du bol, je n'ai jamais croisé grand monde, c'est une station "familiale", donc moindre mal. J'y étais pour 5h45 le matin, je repartais vers 8h-9h, j'y retournais entre 15h30 et 16h, pour repartir vers 19h30. 17km à chaque fois, que de la montagne, c'est chez Monsieur Culotte.

Quand j'arrivais le soir, je les voyais tous redescendre, roulant au pas, tête à cul, en plein milieu de la route.

 

Par contre, là où ça a été plus ardu, c'est la fin de la semaine : ferme un peu plus bas qu'une des stations, je ne prenais pas la même route quand j'y allais ou en repartais.

Pour y aller, y être à 5h30, une demie heure de route (25 km) qui va pas trop mal, seule au monde, y'a personne.

 

Une fois fini de soigner, c'est 8h45 en général ; je reprends ma voiture, mon chien, et je continue la route, direction la station. A l'intersection, je descends au lieu de monter, la route est pas si facile, ça monte et ça descend, ça tourne, et surtout... Ca glisse.

 

Tout au frein moteur, je descends en troisième, à l'entrée des épingles je rétrograde en seconde, je vais tout doux, de mon côté de la route, mais ça n'empêche pas que la barrière passe assez près des fois... mais ça passe. 

Quand je suis seule, je me démerde, je connais la route, ma voiture (je l'ai depuis début décembre, j'ai déjà fait 3000km avec), les règles de base de la conduite sur neige et glace... Y'a pas de raisons que ça ne passe pas !

Sauf si y'a des gros cons en face...

 

Quand finalement j'arrive à la nationale, le calvaire est pas fini : je dois prendre à l'Est, direction... d'autres stations !!!

Les gens roulent, sur la nationale PROPRE, SECHE, avec de la neige juste en moraines sur les talus... A 60 !!!

 

Quand j'arrive à 90 derrière, forcément, ça fait drôle... Et quand je les double (même si j'ai été "calme", que je ne les ai pas inondés d'appels de phares et klaxonnés en faisant des bras d'honneur... oui, je suis comme ça, je le disais ! ), ils sont offusqués, en colère, c'est inacceptable qu'une clio rouge conduite par UNE FILLE les double ! 

 

Je passe le premier village, puis la commune... Là aussi c'est rigolo : juste au milieu, il y a une intersection : la route qui va tout droit, celle que je prends, et celle qui monte à gauche, direction deux ou trois stations de plus ! 

Là, ça bouchonne, déjà qu'on est limité à 50 en ville, mais là MON DIEU CA TOURNE !!!! >_<

 

Quand j'arrive enfin à m'extirper de ce bordel, je continue ma route, avec toujours quelques dépassements sauvages, voire agressifs...

 

Dernière étape : j'arrive dans la commune où est situé le centre de vacances où bosse le Normand. Bon. Gros souci, y'a des départs de pistes à 500m, et tout un domaine à 2km, et un autre plus loin... 

 

Il ne me reste qu'un rond point, 100m, et j'y suis ! Le parking est privé, donc j'ai de la place et au pire, je me mets du côté des saisonniers, côté "livraisons". 

SAUF QUE.

 

Y'a un putain de bus JUSTE DEVANT L'ENTRÉE du centre, avec un troupeau de gros cons de touristes, équipés, qui essaye de monter dedans. Pouvait pas se foutre sur le parking en face de l'autre côté de la route, non...

Je passe sur la manoeuvre limite dangereuse pour faire demi tour et m'enfiler dans le peu de passage qui reste (heureusement, la clio est pas grosse), et je roule sur le parking : une "allée" ou deux voitures peuvent passer de front en étant large, et les bagnoles garées perpendiculairement, à droite. 

 

Il y a TOUJOURS un débile qui tire une luge sur le goudron avec un môme dedans ; deux trois crétins qui essayent de traverser le parking EN SKI ; une famille qui marche étalée sur tout le passage. 

 

Je fais ronfler le moteur, patiner les pneus, et quand je les double, j'accélère : ils se font crépir de bouillasse/saumure, bien fait ! z'avaient qu'à pas se foutre au milieu.

 

J'en aurai fini pour une partie de la journée...

 

Quand je repars, je m'attends au pire, je vais les croiser à la descente normalement... Pas de quoi s'affoler, les enflures qui roulent avec les chaines sur la route propre et sèche, j'ai l'habitude...

 

 

J'ai eu une ferme, pendant deux semaines, il y a deux ans : vacances de parisiens ! pour y aller, je devais passer sous la station de télécabines (c'était presque au même endroit, à 2km du centre de vacances du Normand).

Je devenais folle, je mettais 10 minutes pour traverser le parking de 200m, et en plus ils étaient outrés que je soie en colère : ben oui, ils ont payé, "ils nous font vivre", ils ont tout à fait le droit de pique niquer au milieu de la route !!! et en plus, c'est les vacances, on est détendu, faut pas s'énerver, y'a tout le temps !

 

Moi, j'avais 80 bêtes attachées à soigner, dont 30 à traire... Pendant ces deux semaines je n'ai pas mangé, je passais mon temps à dormir, rouler, bosser, rouler, dormir. 

J'avais 30km à faire, quatre fois par jour ; soit 120km en une journée, plus 8 à 9h de boulot très dur et physique.

Quand je rentrais chez moi, le matin, je mettais entre 1h et 1h30 pour faire les 30km ! C'était les 10 premiers kilomètres, je mettais entre 40min et 1h10 pour les faire... J'étais épuisée...

 

 

 

Cette société et ces gens me dégoûtent.

 

J'ai appris hier que les touristes, en plus d'être sans gêne, ont tous les droits et l'immunité : les garde-champêtres et autres "représentants de la loi" n'ont pas le droit de les verbaliser en cas de stationnement hyper génant ou autre : c'est pas bon pour le tourisme...

Dans le centre du Normand, les saisonniers ne peuvent rien dire, ils doivent se laisser cracher sur la gueule si ça en amuse !

Mon Viking me disait que lui, c'est lui... Mais en théorie, si ils voient un des "bénéficiaires" en train de pisser dans le couloir par exemple, ils n'ont le droit de rien dire, ils doivent le laisser finir... Bon, le Viking, lui, pisserait sur le gars. Mais il est spécial mon mâle...

 

Et quand je me mets en colère face à ce sans-gêne, cette toute puissance, on me dit "c'est eux qui font vivre le pays".

 

Mon cul oui !!!!

 

Avant le tourisme, la Haute Savoie existait déjà, elle s'est juste enrichie !

On n'a AUCUN besoin d'eux, si les mentalités et le système économique changeaient, on pourrait très bien vivre sans ! il suffit de viser moins grand, d'arrêter les frais avec les remonte-pente, les télécabines et autres merdes du genre, les stations hideuses, les canons à neige, ces fléaux...

Tout cet argent économisé serait utilisé pour autre chose de vraiment utile...

 

On perdrait beaucoup moins d'argent à refaire les routes tous les ans (parce que ces cons mettent les chaines alors qu'il y a pas un pèt de neige des fois... depuis trois hivers que je suis ici, à aller sur des routes des fois très merdiques, à ouvrir la route parfois même, je n'ai JAMAIS eu à sortir les chaînes... cherchez l'erreur....), à nettoyer les alpages... Il y aurait moins de pics de pollution, d'accidents en tout genre...

 

Le tourisme, c'est un fléau, un truc qui devrait être interdit... 

 

Et à cause de ces cons qui ont tous les droits, en plus, je ne vois plus mon homme... Une heure par jour maximum, deux quand j'ai du bol... Et certains soir il ne rentre même pas...

 

Ces touristes... je les vomis. Et tous ces cons de Savoyards et Savoysiens, obsédés par leur profit, qui les laissent tout faire sans ouvrir leur gueule, je les méprise.

 

Aucun de ces pauvres crétins orgueilleux n'aura le dernier mot avec moi... Je suis là de plein droit, je suis prioritaire sur leur ski, leurs vacances, j'habite ici à l'année, j'y travaille, et c'est moi qui ramasse leurs déchets quand je parque les alpages. Quand eux se promènent, moi je vais bosser, y compris parfois le samedi et le dimanche.

 

Et le premier qui essayera de se mettre en face ou de me les briser menu, voire qui essayera de me secouer ou de me sortir de ma voiture parce qu'il est pas content, il aura ce qu'il cherche : même malade comme un chien, même si je crache mes poumons ou fais fondre la neige à cause de la fièvre, je le rotopilerai... 

 

Des fois j'ai envie de mettre un panneau sur ma voiture, mon pull : "vachère TRES en colère, ne pas la provoquer, ou c'est à vos risques et périls"...

 

Mais tous ces abrutis, qui laissent leur semblant de cerveau chez eux, ils trouveraient ça "folklorique", "pittoresque", comme les inconscients qui foutent les poussettes avec les gamins sous les pieds des chevaux surexcités en médiévale...

 

Je vous ai dit que la première qu'on a faite cette année, la jument du président est tombée, coup de chaud ? des parents avaient laissé/encouragé leur gamine de quatre ans passer sous les cordes qui font les barrières de la lice... La jument d'1m80 et son cavalier en armure sont tombés à 50cm de la petite... à peine plus et on récupérait la petite à l'aspirateur....

 

 

Ils sont totalement inconscients, débiles, moutons, et en plus de ça, totalement irrespectueux.

 

Honnêtement, je n'ai aucun respect pour ce genre de personne. Et ils sont malheureusement la majorité.

 

 

Un jour, je serai riche, et j'achèterai un MonsterTruck pour aller bosser en saison....