16 octobre 2013

Et les vaches... vous les appuyez ?

C'est la "question rituelle" de début de traite, ou de prise en main du troupeau.Appuyer une vache, c'est exercer une pression sur la griffe de la machine, pour "tirer" le lait de force, parce que les pulsations et le vide ne suffisent pas.De base, AUCUNE vache n'a besoin d'être appuyée, elle donne tout son lait toute seule. mais certains éleveurs prennent cette sale habitude, et il suffit de deux fois pour que le pli soit pris des deux côtés.On dit aussi "égouter", "finir"...C'est très mauvais comme pratique, pour plein de raisons :... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2013

Ils sont carrément moins mignons que les Critters...

Et ils font plus de dégâts.   Pendant l'été, juste après les fauches, on peut voir pousser un peu partout, à l'entrée des chemins, des champs, des parkings un peu isolés de zones industrielles... des énormes blocs de béton. Parfois, un outil agricole très gros, très lourd, pas mobile (j'ai vu un énorme broyeur passer presque une année au bord de la route comme ça), ou une énorme benne de recyclage ou autres. C'est essentiellement au bord des prés et champs relativement plats et proches des grand axes de circulation. Les... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 12:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2013

Insomnie

Gardiennage d'une ferme presque en montagne, vendredi samedi dimanche, 20, 21, 22 septembre. Samedi soir concert metal, dans une toute petite salle, un bar plutôt. Rentrée vers 2h du matin, couchée autour des 2h30, 3h. Réveil à 4h30, pour commencer à soigner à 5h30. Pleine lune, cauchemars, rêves vaseux, insomnies. Lever laborieux, deux cafés plutôt qu'un, rien dans le ventre depuis trois jours, fatigue, néons blafards, radio.   Aretha Franklin chante, pendant que j'attache le veau né dans la nuit sans complications. ... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 23:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 septembre 2013

Troupeaux de vieux garçons

Cet été, j'ai eu beaucoup de congés, même des vraies vacances, pour la première fois en quatre ans.  Mais j'ai aussi beaucoup travaillé.  Deux semaines chez le Grand Manitou, fin juillet, comme l'an dernier. Des jours ici ou là. Des "week-end" chez monsieur Violette. Etc...  On était cinq vachers pour cet été.   Celle qui est à temps plein, comme moi, depuis juin ou juillet 2012, BobineLover, moi, un nouveau venu du Nord, et une qui a fait deux mois, juin et juillet.  C'est d'elle... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 13:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2013

Des adieux

Il y a deux semaines, BobineLover m'a envoyé un sms, en fin de journée : "bon, bah c'est confirmé, Violette est vide, depuis le temps que je le disais au patron".  Et bam, coup de poutre derrière les oreilles.  Non, pas Violette !  Ma grosse Violette, vache à câlins, vache de réconfort, ma vieille, ma mémère, qui fait plus de gras que de lait, qui a des si jolis yeux...  Celle qui a donné son pseudo au patron sur ce blog.  "La" Violette...  Dès cette annonce, j'ai pensé à... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 11:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2013

Mes week-end

Depuis plusieurs, mois, je travaille "en vrac".  BobineLover a récupéré sa ferme, certes, mais vu que Monsieur Violette a été opéré le 2 juillet, il est en arrêt long. Le Service a dû se faire taper sur les doigts au sujet des jours travaillés, ou des congés, ce qui fait que.... je n'ai pas perdu mes vaches.    Au contraire, je les ai même toutes les semaines ou presque : le week-end (quasi tous les week-end) je suis d'astreinte pendant que BobineLover est de garde aux pompiers ou en congés.   ... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

04 juillet 2013

Ce qui nous anime ?

Aujourd'hui encore, pendant que je me faisais secouer et tasser le dos dans les tracteurs du grand Fils Pervenche, je me posais cette question : qu'est-ce qui nous pousse, autant moi que mes collègues, et des amis et connaissances du milieu, à travailler même nos jours de congé ? Pas l'argent, puisque c'est rare que nous soyions rémunérés. Ca dépend des agriculteurs à vrai dire... L'envie de ne pas rester à rien foutre quand il fait beau ? Le besoin de faire quelque chose de constructif ? Le désir d'être utile ? Le fait qu'on ne... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juin 2013

Retour en "vacances"

Dimanche, hier donc, à 20h, le Grand Manitou m'a appelée alors que j'achetais des trucs-qui-poussent au distributeur à légumes du maraîcher pas loin. (Oui, ici, on est top évolués/avancés, on a des distributeurs automùatiques de tout : pain, pizza, lait, bonbons, boissons... et légumes - frais ou non)   J'étais en arrêt maladie depuis une semaine, les docteurs ont dit que je peux reprendre doucement à condition de prendre quelques précautions simples, et le chef le savait.   Il m'a donc appris que je passe la semaine... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 12:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 juin 2013

Les foins.... Enfin !

Depuis mardi après midi, le Grand Manitou fauchait. Enfin, hier, il y a eu assez de surface à terre pour que j'y aie mon rôle : j'ai donc escaladé mon Renault, et suis retournée, pour la première fois de l'année, brasser le foin.   L'odeur du foin frais me rend toute débile, elle est omniprésente ; je me sens comme droguée. Je m'emplis de soleil, j'en absorbe la chaleur et les rayons, comme un lézard. Le ciel bleu immense, les buses qui tournent pour chasser les mulots dérangés par mon passage, les montagnes autour, au... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 05:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 juin 2013

Odorama

Odeur du café dans ma tasse. Odeur de sommeil du chien, des chats, qui se réveillent doucement. Celle (nauséabonde d'après mes proches) de ma voiture, poussière, bouse...   Ca sent minéral, mouillé, de la terre, la route et les murs qui ont reçu la pluie pendant la nuit (et les dernières semaines). Ca sent aussi le clair, l'immense, le doux... du ciel qui sera dégagé aujourd'hui. Parfum sec, sucré et fleuri du foin de la première coupe de l'année, qui est stocké dans la première cellule, dont le séchoir tourne et embaume le... [Lire la suite]
Posté par Vachere d_a cote à 21:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]