Ce week-end, nous avons eu quelques soucis avec les cabris et les chèvres ; Brunette n'était pas bien, et pas beaucoup de lait, pas assez en tout cas pour ses trois petits.

Irondelle a commencé à rejeter l'un de ses trois petits aussi, qu'on a dû mettre sur le poele à son tour. Puis un des deux blancs de Brunette.

Bref, le bordel.

Heureusement, on a pu faire un peu têter les petits au biberon, avec ce qu'on tirait de la Jumelle.

Dimanche soir, Hélianthe a mis bas à son tour, trois magnifiques cabris elle aussi (Boubouc, notre bouc saanen motte, est très fertile...), une femelle pleine de couleurs, et deux mâles, un blanc et un chamoisé.

Lundi, je suis donc allée à la coop me fournir en matériel, petit ou gros : de l'aliment pour chèvres laitières, des tétines pour cabris, des crayons marqueurs (entre tous ces petits, des fois on s'emmêle, et ma jeune soeur s'amuse à dessiner tous les animaux du domaine du coup - Le Monstre a le front violet), une pince à castrer (pas trouvé d'élastiques), et un sac de lait en poudre.

Puis on s'est organisées.

Du coup on allaite quatre petits, pour le moment. Les trois de Brunette, et celui d'Irondelle qu'elle refuse.

On ne leur donne pas assez chacun, pour qu'ils continuent à têter les mères. On tente de faire adopter en partie celui d'Irondelle à la Jumelle.

Un joli merdier du coup.

Mais on s'organise doucement, même si la distribution des granulés reste un peu folklorique.

Je viens de donner un biberon (de lait, pas de bière !!!) de mélange lait en poudre/lait de Jumelle à Lazare, additionné d'un peu de poudre magique. Comme on peut s'y attendre, la castration l'a un peu secoué, et les biberons ne simplifient pas le transit.

 

J'en ai profité pour faire quelques photos, avec en arrière-plan deux des chiots, Linot et Louka.

Le bazar sur le perron, c'est parce qu'on fait un bon coup de ménage dans la pièce où on vit, entre les chiots et leur mère, on s'en sort plus.

Elle, elle ne trouve rien de mieux à faire que de chier ou pisser sur les tapis ou au milieu de la pièce, sous notre pif, sans même demander à sortir, quand elle ne dégueule pas je ne sais quelle charogne au milieu du salon... ; quant aux petits, il foutent un souk de tous les diables.

Donc y'a plein de trucs derrière le cabri, mais je ferai des photos plus jolies !

 

Il n'est, à priori, pas anglo (pour les oreilles qui tombent), mais elles se sont pas redressées... Mais si j'ai du bol, elles resteront comme ça !

 

IMG_1964

IMG_1965

IMG_1966