Avec la pleine lune, les cauchemars et les monstres reviennent, plus présents.

Et j'ai peur.

 

J'ai peur de retourner le tracteur, de casser quelque chose, mais surtout de démolir irrémédiablement. Retourner le tracteur, ça a failli m'arriver jeudi après midi, le 9. Il s'en est fallu de peu, la roue arrière s'est levée, levée, levée... Réflexe, baisser le chargeur, poser le godet. Et c'est reparti. Mais j'ai tremblé très longtemps, à manoeuvrer dans la cour et la grange, jambes flageolantes.

J'ai peur du pont roulant. D'accrocher un câble ou un flexible, de casser le bras en cognant dans une ferme du toît, et surtout que la cabine se décroche et tombe. Ou qu'il ne freine pas et que je traverse le mur.

 

J'ai peur des vaches. De me faire piétiner. De me faire écraser. De me faire encorner. De me faire casser un bras, un genou, ou (encore) le nez. De me faire défoncer la figure d'un coup de pied ou de corne.

 

J'ai peur de me faire abîmer irrémédiablement les yeux.

 

J'ai peur des maladies. De développer une affection ou une saloperie agricole ou animale. La teigne, la gale, les dartres...

Menace de ces trois ou quatre boutons bizarres, qui me grattent et évoluent étrangement, sur mes avant bras et mon cou.Explicables de dizaines de façons "raisonnables", et aussi par le vide de mes connaissances en affections cutanées. Réaction au sparadrap, à l'iode de la bétadine, ma mauvaise circulation sanguine, mes grattages nocturnes, le frottement des vêtements, le froid... Ou une saloperie héritée des vaches, pseudo-variole, vaccine, dartres, gale, teigne, papillomavirus... ? Je vois à peu près à quoi ça ne ressemble pas, mais j'ignore à quoi ça ressemble. Pas trop alarmant, mais ma vieille peur me bousille mes nuits.

Peur de faillir, de ne pas être en état d'assurer ma mission, à cause de cette bronchite qui revient et finira par me laisser vidée d'énergie.

 

J'ai peur de ma voiture, de conduire, des gens.

Peur que ma clio me lâche avant que j'aie pu la changer, peur d'être emboutie par un débile ou un cinglé qui me la mettra HS.

Peur qu'elle me fasse défaut dans une montée un peu glissante, ou simplement parce qu'elle aura décidé que finalement, rouler droit sur une ligne droite, c'est surfait.

Peur que la prochaine me lâche, me fasse trop de problèmes mécaniques, ne tienne pas ses promesses.

Peur de ne pas ariver à débarrasser la clio de façon un peu avantageuse... 300€, 500 dans l'idéal, vu qu'il faudrait la passer au contrôle technique (qu'elle n'aura pas), et que ça coûte un oeil aussi...

Peur de tuer quelqu'un avec cette semie-épave si j'arrive à la vendre.

Peur d'être perdante si je la bazarde à la casse.

 

J'ai peur de mon compte en banque.

Peur de ne pas arriver à payer la voiture d'occasion que je vais acheter.

Peur d'avoir une saloperie qui me contraindrait à me soigner et à raquer.

Peur d'aller chez le dentiste parce qu'il faura encore y passer des centaines d'euros. (et parce que j'ai peur des piqures dans les gencives).

Peur d'avoir récupéré un parasite je ne sais où qui me viderait de mon salaire (économies ? y'en a pas, c'est pas possible) en traitements du logement et de tout le reste.

Peur de ne pas arriver à nourrir tout mon monde, bouffe humaine et animale.

Peur de me voir avec le gaz, l'électricité, coupés parce que j'aurais pas pu m'en sortir, m'organiser pour tout assumer.

Peur de ne pas pouvoir payer le loyer, le téléphone, pendant cette année.

Peur d'essayer de demander une augmentation ; si j'ai plus de revenus, je payerai plus d'impôts, cqfd. Déjà que je paye 70€ d'impôts sur le revenu, et plus de 500€ de taxe d'habitation... (tout cumulé, ça équivaut à un mois complet de salaire).

 

J'ai peur de mon ombre en fait.

 

Je n'ai qu'à attendre... la peur n'évite pas le danger comme me l'a toujours répété ma mère, et quand la lune descendra, tournant ses rayons ailleurs que sur mon appartement, sa lumière cessera de mouvoir mes ombres...

Juste une mauvaise passe...