Après les premiers jours d'"évaluation" chez le Big Boss, pour me remettre dans le bain (j'ai pirouetté, andainé... c'est le neveu, qui a l'âge de mon petit frère, soit 8 ou 9 de moins que moi, qui m'a "réappris" les tracteurs...  et j'ai bien évidemment soigné et trait les vaches, 25 (il me semble) Abondance cornues), je suis envoyée en "complément d'évaluation", et aussi surtout en test, chez un autre administrateur du groupement, qui a déjà usé trois ou quatre vachers.... Mais ça, je l'ai appris après ! :D 

 

Ca a été le gros gros coup de flip, trouver la ferme sur la carte, et ensuite, évaluer le temps que je mettrai pour y aller, vérifier quinze fois que j'ai tout préparé, mes affaires et tout, mettre le réveil pour partir avec 15 minutes d'avance... Finalement j'y suis arrivée, à l'heure, et ça s'est plutôt très bien passé. 24 montbéliardes en attaché, même machine à traire que chez le voisin où j'avais commencé à 16 ans ! Et presque même fonctionnement. 

J'y ai découvert l'évacuateur à fumier. 

 

Jusqu'à présent je n'avais rencontré que les chaînes à fumier (comme chez mon voisin), qui font une boucle ; et les étables entravées "sur lisier", c’est-à-dire qu'il y a des grilles derrière les vaches, et on ne paille pas. 

 

Mais alors l'évac....  

Alors, ça fait une rigole derrière les vaches, avec un rail, et sur le rail y'a un genre de tringle qui coulisse, avec des palettes qui se replient le long de la tringle quand elle recule. Au lieu d'avancer tout le temps dans le même sens comme les chaînes, c'est un va et vient. 

Au bout, dehors, y'a un grand machin, haut, avec une chaine et un engrenage, qui fait que (je me rappelle plus de dans quel sens ça monte et descend) la griffe fixée sur la chaine descend, attrape un paquet de fumier, et monte (assez vite) tout en haut de la "colonne" pas verticale, bascule au bout, vide son paquet de fumier, et redescend, attrape un nouveau paquet, etc. 

Quand j'ai découvert ça, je devais ressembler à une poule devant un lego. 

 

J'ai observé un peu comment ça marchait.... et je me suis fait engueuler par le vieux. O_O 

 

Parce qu'en plus d'être merdique à souhait (s'il manque une palette, ça bourre très vite donc faut toujours être à côté avec la fourche, des fois les palettes s'ouvrent pas, etc... en plus c'est HYPER long pour tout sortir), cet engin a une particularité : faut surveiller, mais DU COIN DE L'ŒIL. 

 

Sinon, il tombe en panne. Et LA, c'est la merde. 

 

Et apparemment, c'est pas une particularité de celui-ci, puisque la majorité des agriculteurs que j'ai croisé m'ont dit la même chose. 

Alors, ben...  vu qu'on flippe, on le regarde pas. :D